Bienvenue sur notre plateforme rédactionnelle

Un module de redondance de 20 à 40 A sur support rail DIN, à faible perte de tension, vous informe lorsque la répartition de charge est équilibrée

En ligne : 12 Feb 2019

TDK Corporation (TSE 6762) annonce le lancement de la série DRM40, des modules de redondance pour montage sur rail DIN. Deux entrées de 10 à 30 Vdc sont prévues pour un courant d’entrée de 20 A chacune et un courant de sortie de 40 A. Une capacité à délivrer des pics de puissance de 150 % pendant quatre secondes est proposée pour les chargements inductif et capacitif. Les dispositifs internes de protection contre les courants inversés MOSFET ont une faible chute de 200 mV, ce qui réduit les pertes de tension dans le module.

Une LED située sur le panneau avant signale visuellement que les deux courants d'entrée sont équilibrés et partagent de façon égale la charge de sortie. Les modules DRM40 conviennent aux applications d’automatisation industrielle, de contrôle des processus et d’équipements de test et mesure pour lesquelles deux alimentations sont utilisées dans une configuration redondante, avec un montage en parallèle pour obtenir plus de puissance et améliorer le chargement de la batterie.

Outre deux LED montées à l’avant, le DRM40 est doté de deux relais isolés DC Good PhotoMOS permettant de surveiller à distance la présence et le statut de chaque tension d’entrée. Pour les applications sensibles aux coûts, le modèle DRM40B propose la même fonction de protection contre le courant inverse sans le relais DC Good ni le circuit d’équilibrage du courant.

La série DRM40 est équipée d’un boîtier métallique mesurant 124 mm de hauteur, 125 mm de profondeur et 35 mm de largeur. Les modules sont prévus pour un fonctionnement à pleine charge sur une plage de températures ambiantes allant de -40 à +70 °C.

Les deux modèles sont certifiés conformes aux normes de sécurité CEI/EN/UL/CSA 60950-1, CEI/EN/UL/CSA 62368-1 et UL 508 et portent le label CE attestant de leur respect des directives Basse tension, CEM et RoHS2.

PAGE TOP