Bienvenue sur notre plateforme rédactionnelle

Utilisation des alimentations à courant constant pour le contrôle de la corrosion active

En ligne : 24 Jul 2014

La haute efficacité ainsi que la capacité à contrôler le courant et la tension dans la gamme la plus large possible sont les principales caractéristiques requises pour les alimentations déployées en contrôle de la corrosion active. Comme leader mondial dans la recherche technologique pour les alimentations, TDK-Lambda, une société du groupe TDK Corporation, a développé plusieurs solutions d'alimentation à "courant constant" - les séries ZUP, Z+ et Genesys™ permettent un contrôle complet du courant et la de la tension de sortie, ainsi que la relecture de ceux-ci.

Les ponts, les navires et les éoliennes offshores représentent trois exemples pour lesquels la prévention de la corrosion de la structure est essentielle et réduit considérablement les coûts d'exploitation de ces installations.
Pour des raisons environnementales, la méthode traditionnelle de protection passive contre la corrosion par « anode sacrificielle » est de plus en plus souvent remplacée par la prévention « active », mise en œuvre par l'application d'un « courant imposé ».

Dans la méthode passive, l'anode d'un métal différent de celui de la structure est « sacrifiée » afin d'assurer la protection de la structure contre la corrosion. Dans la méthode « active », un système électronique sophistiqué de commande du courant est utilisé pour injecter un courant inverse à celui généré par la corrosion afin de protéger la structure.

Le flux de courant est étroitement liée à l'écoulement de la charge dans le temps (I = [dQ / dt]), le contrôle à courant constant permet à l'utilisateur de contrôler avec précision le processus.

Dans le premier cas, on imagine aisément la nécessité de remplacer périodiquement l'anode sacrificielle (avec les coûts et la dispersion de métaux dans l'eau que cela implique), explique David Buck, Responsable Développement Nouveaux Marchés chez TDK-Lambda EMEA. Dans le second cas, les seuls coûts encourus seront ceux liés au système et à l'énergie utilisée.

La disponibilité des interfaces isolées, RS232/485 numériques, analogiques, compatibles IEEE488 et LAN autorise une grande souplesse d'intégration et de contrôle du système. Les puissances nominales varient de 200 W à 15 KW, avec la possibilité de positionner jusqu'à 4 unités en parallèle pour augmenter la puissance jusqu'à 60 KW et les courants de sortie jusqu'à 4 000 A.
En outre, TDK-Lambda peut optimiser un produit standard ou même développer une solution personnalisée en vue de répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs pour une application donnée.

Salons à venir »

PAGE TOP